LA TRACTION DU CANON DE CAMPAGNE DE 75

<= L'armée française de l'été 14

L'artillerie de campagne, en 1914, était entièrement hippomobile (tout comme le train des équipages et naturellement la cavalerie). L'attelage du canon de 75 était de deux types:
  • voiture-caisson, avec un avant train et un arrière train de caisson
  • voiture-canon, avec un avant-train et un canon
Ces voitures étaient tirées par six chevaux. Quatre auraient pu suffire sur route carrossables, mais six sont nécessaires sur chemins difficiles ou accidentés. Accompagnant les batteries on avait aussi: une voiture-forge, des voitures fourragères, des voitures à vivres...
Service de la remonte: primordiale (mais moins connu que la mobilisation des hommes), la réquisition des chevaux est une opération préparée dés le temps de paix. Le service de la remonte militaire s'occupait du recensement et du classement des chevaux civils pour leur éventuelle utilisation en temps de guerre.

Le recensement a lieu grâce à la déclaration obligatoire en mairie des propriétaires des chevaux et mulets. Une commission se déplace chaque année dans la moitié des communes pour le classement de ces chevaux en chevaux de selles ou d'attelages. 

En cas de mobilisation, des comités d'achat faisaient des tournées dans les villes et villages avertis par voies d'affichages, et les propriétaires étaient indemnisés sur un barême de prix fixé par le ministére de la guerre. Les chevaux étaient ensuite regroupés, triés, et devaient la plupart du temps être dressés pour pouvoir répondre aux besoins de l'armée. 

Affiche de réquisition, aôut 1914:


Les attelages du canon de 75: 

voiture caisson: Composée d'un avant train, contenant 24 cartouches et le havresac des hommes, et un arrière train caisson, contenant 72 cartouches et le matériel (débouchoir).

Voiture-canon: Elle était composée d'un avant train, contenant 24 cartouches et le havresac des hommes, et d'un canon. Comme nous le voyons ci-dessous, les havresac étaient montés sur le caisson avant où prenaient place aussi les servants (dans certains cas les servants étaient eux aussi montés à cheval).


Transport par camion durant la grande guerre:

Transport par camion


Sources: Manuel du gradé de l'artillerie de campagne - Charles lavauzelle - 1912
Manuel du gradé de l'artillerie - Charles Lavauzelle - 1926 Site Le canon de 75