LE GÉNIE - LES TÉLÉGRAPHISTES

<= L'armée française de l'été 14


Le télégraphe est un système destiné à envoyer des messages appelés télégrammes sur de longues distances, à l'aide de codes. Bien que la télégraphie optique reste trés pratiquée, l'armée ne reste pas immobile face au développement de la télégraphie civile. Celle-ci a eu un developpement extraordinaire au XIX° siècle, notamment grace à l'emploi de l'alphabet morse qui permettait des communications fiables et faciles. En 1914 il y a un régiment de télégraphistes intégré au génie.
Télégraphie optique: Ce système a connu une fortune extrême à la fin du XIX° siècle, et était parfait pour les zones avec des points hauts et ensoleillées. Il s'agit d'un système utilisant des miroirs reflétant les rayons du soleil ou d'une source lumineuse. On communiquait avec l'alphabet Morse, qui s'adaptait trés bien avec cette technique.

L'opérateur devait chercher un point élevé. Lors de la mise en station il recherchait son correspondant à la lunette, puis bloquait l'appareil lorsque celui-ci était au centre du réticule. Il devait ensuite régler les miroirs pour que l'image du soleil se superpose au centre du réticule. les signaux étaient envoyés grace à un obturateur.

Télégraphie optique durant la grande guerre:


Télégraphie: Celle-ci exploite les impulsions électrique émises dans des conducteurs pour transmettre un message. Le téléphone est une invention qui en est directement issu.

Poste de téléphone en campagne au début de la grande guerre: Le téléphone de campagne, issu de l'invention de Graham Bell en 1876, ne fut utilisé en nombre qu'à l'aube du XX° siècle

   

Soldats du génie réparant les lignes téléphoniques coupées par les allemands - début de la grande guerre:

Téléphone de campagne  TM16 des sapeurs-transmetteurs:



Télégraphie sans fil: Elle exploite les ondes radio-électriques. Le principe a été découvert vers le fin du XIX et exploité peu de temps aprés, dabord par la marine (qui ne pouvait évidemment tirer des câbles). En 1908 un grand pas a été accompli grâce à la mise au point de la sélectivité, qui permet d'isoler les signaux destinés à la réception de ceux qui ne le sont pas. Pour l'armée française c'est le captaine Ferrié qui en a été le concepteur du réseau de TSF, que ce soit pour la recherche de solutions techniques que pour l'implantation des stations fixes ou mobiles.

Première émission de télégraphie sans fil en novembre 1898 entre Ernest Roger, ici sur une des plate-formes de la tour Eiffel, et Eugène Ducretet, inventeur du procédé et qui se trouvait au panthéon:

Première expérience de Télégraphie sans fil

En décembre 1903 Gustave Eiffel propose au ministre de la guerre d'utiliser la tour qu'il a construite comme support d'antennes, tout en apportant une aide matérielle non négligeable (un local, l'alimentation en énergie, quelques appareils). En janvier 1904 cette généreuse proposition est acceptée et la tour Eiffel devient une des plus importante station d'émission TSF, reliant notamment les places fortes de l'est, mais aussi des pays alliés comme l'empire russe (ce qui sera d'une trés grande utilité quand celui-ci sera isolé du fait de la guerre).

Poste portatif de TSF Ferrié-Carpentier de 1901: Il s'agit du premier poste réglementaire de l'armée française

Poste de TSF Ferrié-Carpentier de 1901


Annexe: Le code Morse

Le code Morse