LA LÉGION DE LA GARDE RÉPUBLICAINE

<= L'armée française de l'été 14


En 1254 Saint-Louis confit la surveillance et le maintien de l'ordre de Paris au Guet royal, devenu Garde de Paris en 1750. Sous la révolution une unité de gendarmerie nationale est affectée à la garde du Palais, du ministère de la justice, de la Cour de cassation et des prisons parisiennes. La Garde de Paris est reconstituée en 1802, sous l'appellation de Garde municipale de Paris, puis de Garde impériale de Paris. La Garde de Paris devint la garde républicaine en 1848 et ré-intégre alors la gendarmerie nationale. Sous le second empire la Garde redevient la Garde de Paris tandis que le régiment de gendarmerie à pied assure la protection personnelle de Napoléon III.

Avec l'écroulement du second empire et les débuts de la III° République la Garde redevient républicaine, et se voit confier des missions de protections et d'honneur qu'elle assume encore aujourd'hui. Elle est ainsi l'héritière de tous les corps qui ont assuré, au cours de l'histoire, les honneurs et la protection des hautes autorités de l'État et de la Ville de Paris. Elle comprend un régiment d'infanterie et un régiment de cavalerie.

revue des hommes à pied et à cheval:


Trompettes:


Tambours, clairons et musique:


La Garde Républicaine prit part à la Première Guerre mondiale et a vu son drapeau et son étendard décorés de la croix de chevalier de la Légion d'honneur.

Cérémonie de décoration par le général Dubail, gouverneur de Paris, des gardes républicains qui se sont distingués au front - L'image n°129 avril 1917

Décoration des gardes républicains